Intervention auprès de l'APAEG à Lille- 17 septembre 2006

Dimanche 17 septembre.
C'est par une belle journée ensoleillée que je prends la route de Marcq en Baroeul, près de Lille, pour intervenir devant les parents de l'association APAEG (association des parents adoptifs d'enfants du Guatemala: apaeg.free.fr). A l'origine, Julia, responsable de la cellule Guatemala, devait se rendre elle même à ce pique nique et ensuite apporter son témoignage. Mais Julia ce jour là était loin...très loin...puisqu'elle effectuait son premier voyage vers son pays d'origine. J'ai donc demandé à Antoine, adopté lui aussi au Guatemala de m'accompagner. Il a accepté, malgré ses appréhensions puisque c'était une première pour lui. L'Apaeg nous a accueilli chaleureusement. Nous avons mangé à la bonne franquette avant d'installer tout le matériel nécessaire. Nous avons disposé nos panneaux, qui répètent les objectifs de l'association, mis à disposition nos petites brochure d'information et les quelques journaux qui nous restait, on nous a installé un micro et des chaises. Tout était prêt, nous, comme tout les parents et les quelques "grands" adoptés qui étaient des nôtres ce jours là.
J'ai commencé par me présenter et présenter l'association. Antoine s'est présenté à son tour. Puis, chacun notre tour, nous avons témoigné de nos histoires respectives, de notre ressenti d'adopté, de notre vision aujourd'hui, une fois adulte et donc plus mûrs. Antoine était un peu intimidé, ceci dit, il a délivré un message plus qu'important pour les parents adoptifs: Ses parents resteront pour toujours ceux qui l'ont élevé, et cela, quoi qu'il arrive. Il nous a émut, il a touché le public, peut être tout simplement parce qu'il parlait avec son coeur. Les parents ont ensuite posé beaucoup de questions, auxquelles nous avons essayé d'y apporter un point de vue plus qu'une réponse. Notre intervention a duré environ 1h30...Et les remerciements n'en finissaient plus. Il y a même des adoptés du Guatemala qui étaient là qui sont venus nous voir et nous remercier. Ma réponse est toujours là même: je n'attends pas de merci, mais je sais pourquoi je suis venue quand je sais que cela a apporté quelque chose aux personnes qui m'ont écouté: que ce soit un conseil, un sourire, ou même peut être une réponse, c'est ca qui nous interesse dans l'association.

Merci encore à L'Apaeg pour son invitation et son accueil et à Antoine pour son implication et son courage.

Celine



19/10/2006
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi