Charte de l'aide à la recherche


L'association la voix des adoptés a aussi pour but d'aider l'adopté(e) à le/la guider dans sa volonté de recherches d'origines/familiales.

Pour ce faire, l'association a mis en place un système d'aide sur place dans le pays de naissance via les cellules par pays et les contacts établis là bas.

L'association vous remercie, via votre adhésion, du soutien que vous lui apportez pour réaliser ses projets. Cela vous permet aussi de bénéficier entre autres de notre aide pour la recherche familiale dans votre pays de naissance.

Cependant, il est important de préciser plusieurs points d'accord entre l'association et l'adopté(e) qui fait cette demande.


v      Les recherches familiales sont engagées uniquement pour les personnes majeures

Nous n'acceptons pas de demande de la part d'adopté(e)s mineurs, même avec l'accord parental. En effet, une recherche familiale peut se révéler perturbante dans la vie de l'adopté(e), qu'il/elle devra savoir gérer au fil du temps. C'est pourquoi nous pensons que les enfants et/ou adolescents n'ont pas encore acquis la réflexion qui est nécessaire pour entamer ce genre de démarche.

v      L'association et la cellule du pays de naissance en question se propose d'aider l'adopté(e) dans ses recherches et en aucun cas d'effectuer les recherches à sa place

Lorsque l'adopté(e) fait appel à nous, pour cette recherche il/elle s'engage par là même à entendre nos conseils pour le bon déroulement de cette aide. Nous sommes là surtout pour le/la guider s'il le faut avec nos contacts sur place, lors de traductions, lui faire découvrir la culture et les mentalités du pays de naissance… L'association s'appuie principalement sur l'expérience de ses membres actifs responsables de cellule que ce soit au niveau personnel ou associatif.

L'adopté(e) peut, s'il/elle le souhaite, nous transmettre des copies de ses documents d'adoption/abandon ou tout autre document qu'il jugera important pour l'avancée des recherches. L'association gardera un secret sur les documents que l'adopté se sera engagé à lui remettre.

Si le pays de naissance demande à ce que ce soit la personne concernée qui fasse la demande des documents officiels d'adoption ou de certaines démarches administratives concernant l'adopté(e), dans ce cas, l'association ne prend pas la responsabilité de se déplacer ou de demander des papiers, même via son contact sur place. Le but étant de rester en toute légalité avec les autorités étrangères.

v      L'association ne s'engage pas à retrouver de façon sûre et certaine, et dans un laps de temps donné,  les familles de naissances

L'adopté(e) se doit donc à rester actif/ve tant que possible dans ses recherches personnelles et à mettre au courant le responsable de la cellule de son pays de naissance sur l'avancée des recherches, tout comme l'association sera transparente sur tous les points d'informations qu'elle aura réussi à obtenir.

L'association sera donc en mesure de demander à l'adopté(e) une adresse e-mail, un numéro de téléphone, une adresse postale valables pour pouvoir joindre l'adopté(e) si besoin est.

v      L'association ne demande aucune contrepartie monétaire à l'adopté pour cette aide

Seule l'adhésion à l'association est obligatoire si vous souhaitez qu'un responsable de cellule vous accompagne, et ce, uniquement pour concrétiser votre soutien à la voix des adoptés.

v      L'association se réserve le droit de refuser l'aide à un(e) adopté(e)  qu'elle jugerait trop fragile psychologiquement pour entamer ces démarches et surtout sans soutien moral d'une personne externe (famille, amis, conjoint…)

 Nous souhaitons avant tout que les recherches familiales restent un moyen pour l'adopté(e) de pouvoir répondre à ses questions sur ses origines et que le cadre de ce dernier soit avant tout stable et sain. Le but étant de le/la préserver de conséquences éventuellement importantes notamment lorsqu'il faut parfois assumer des vérités dures à entendre.

Si toutefois tel était le cas, l'association ne serait en aucun cas responsable des répercussions post-recherche.

v    Si la famille de naissance est retrouvée par l'association, l'adopté mettra en œuvre ses propres moyens pour rentrer en contact avec cette dernière

 L'association pourra toutefois servir d'intermédiaire si besoin et si possible (téléphone, courrier postal ou électronique, tchat, mail), mais ne sera pas tenue d'établir de façon permanente une quelconque relation entre l'adopté(e) et la famille de naissance.

v      L'adopté(e) pourra toujours revenir chercher conseil et soutien après de la cellule du pays concerné ou à l'association en général après des éventuelles retrouvailles

Pour tous les adopté(e)s qui ont, ou qui souhaitent, retrouver leur famille biologique, nous recommandons fortement leur participation aux ateliers de soutien et d'accompagnement organisés par l'association La voix des adoptés. Toutefois, si l'adopté(e) ne peut se déplacer, nous lui conseillons de prendre contact directement par téléphone avec le responsable de cellule afin de parler de son projet (Appeler aux horaires de permanence dans un premier temps)

Merci de prendre note de tous les points rédigés dans cette charte et de les respecter.

Entre vous et nous, c'est une question de confiance



Pour toute question : information@lavoixdesadoptes.com



02/07/2008
1 Poster un commentaire